FN contre démocratie

L’UNSA met en garde contre le danger que ferait peser sur la démocratie l’accès au pouvoir régional, et pour six ans, de partis dont les fondements sont contraires aux principes républicains et dont la conception autoritaire de l’exercice du pouvoir fait peu de cas des libertés, et notamment de la liberté syndicale.

«Une caste de privilégiés», «des professionnels de l’agitation», «des gauchistes professionnels», «les syndicats font partie de ces maux qui asphyxient l’entreprise française», «le syndicalisme français est une des causes du blocage de notre économie»… On pourrait en citer tant et tant, des diatribes de ce style sorties de la bouche de Marine Le Pen, de Marion Maréchal Le Pen, de Louis Alliot, ou tout simplement du programme du Front National.

Et dans le programme du FN, tout y passe : les retraites, la sécurité sociale, le code du travail, la formation professionnelle, tout les sujets sont traités à travers le filtre desF discriminations de tous ordres, de la xénophobie, de l’autoritarisme.
Malgré le luxe de précautions verbales, un vocabulaire travaillé au cordeau dans les prises de paroles de campagne électorale, on distingue bien le vrai visage, historique, traditionnel de l’extrême droite.

Un parti, une idéologie, dans lesquels le salarié doit courber l’échine devant un patron tout puissant, dont l’autorité ne doit pas être remise en cause. Et surtout pas par des organisations structurées qui pourraient lui faire obstacle.
Un parti, une idéologie, dans lesquels le citoyen doit courber l’échine devant un chef tout puissant. Les modèles de la famille Le Pen ? Viktor Orban ou Vladimir Poutine. Des chefs, des vrais. Qui s’adressent au peuple en direct. Qui n’ont pas besoin de ces corps intermédiaires qui parasitent le message, l’autorité.

Voilà la ligne politique du Front National. En rupture totale avec les valeurs démocratiques qui fondent notre république. Un projet nationaliste, xénophobe, antimusulman, dans lequel la laïcité est utilisée contre une religion, l’islam.
Voilà l’avenir que nous réserve le l’extrême droite. Voilà la société qu’ils veulent nous imposer. Et qu’ils tentent déjà d’imposer à Fréjus, à Béziers ou ailleurs.

Alors, dimanche, ne leur donnons pas la chance d’expérimenter leur politique à l’échelle de notre région. Ne leur permettons pas de mettre Provence, Alpes et Côte d’Azur au ban de l’Europe, de faire fuir les entreprises, de faire taire des centaines d’associations, de réduire au silence les salariés et leurs représentants…

Dimanche, agissons contre le Front National et sa complice, l’abstention
Dimanche, agissons en citoyens responsables
Dimanche, allons voter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Code de contrôle *